Awely des tigres et des hommes Tigers and People

Affamer les tigres pour en faire du vin

16 octobre 2015

En Chine, des tigres élevés en captivité seraient affamés dans le seul but de récolter leurs os et d’en produire du vin. Ces propriétaires de fermes, qui contournent les lois internationales, agissent pourtant en toute légalité.

En 1993, la Chine a signé un accord stipulant l’interdiction du commerce des os de tigre sur le territoire pour protéger l’espèce. Cependant, la vente de vin de tigre est toujours autorisée et appréciée des classes sociales supérieures chinoises. S’il est interdit de tuer l’animal pour ses os, il est autorisé d’en récupérer sur les carcasses des félins décédés de “ mort naturelle “.

Ce vide juridique permet aux propriétaires de fermes de continuer leurs activités sans être inquiétés puisqu’ils ne tuent pas eux même l’animal. Parqués dans de petits espaces, avec très peu d’eau, de nourriture et de soins, les félins finissent par succomber aux mauvais traitements qu’ils subissent. Ce type de fermes proliférerait même dans le pays à mesure que la demande en vin augmente.

Ce breuvage est notamment constitué d’alcool de riz dans lequel ont trempé des carcasses de tigres pendant plusieurs mois. Signe d’un statut social élevé, ce vin est également apprécié pour ses prétendues vertus médicinales. En effet, la médecine traditionnelle chinoise attribue aux os du félin des propriétés de guérison, notamment liées au rhumatisme et à l’arthrite.

Le pays, qui adopte une position paradoxale, est vivement critiqué par la communauté internationale, de même que par bon nombre de citoyens chinois. Cependant, les enjeux liés à ce trafic, les pressions exercées par les acteurs et l’argent qui provient de ce commerce sont majeurs. C’est en partie les raisons pour lesquelles il est difficile de réellement réduire l’offre et la demande en tigre si la Chine ne prend pas des décisions strictes et n’attribue pas des condamnations sévères et exemplaires pour arrêter ce massacre.

Au Vietnam, notre organisation partenaire Education for Nature (ENV) mène des actions pour réduire le trafic de produits à base de tigre et encourager le public à lutter contre ce fléau grâce à des campagnes de sensibilisation (télé, radio, affichage…). Elle les diffuse au plus grand nombre dans les médias ou sur le web, mais aussi lors de stands d’informations. Enfin, ENV travaille au renforcement de la législation en faveur de la protection du tigre aux côtés des autorités compétentes.

Soutenez Awely et la lutte contre le commerce de produits à base de tigre.

Tigre coupé Crédit ENV 2

© Education for Nature – Vietnam

Nous contacter



captcha



Awely, des tigres et des hommes a besoin de vous

En nous soutenant, même modestement, vous contribuez directement aux actions que nous menons sur le terrain et vous montrez ainsi votre engagement à vouloir préserver les tigres, sans négliger les besoins élémentaires des populations humaines vivant à son contact.

Par avance merci.

Faire un don